Critique

Publié le septembre 5th, 2016 | par Steven Lefrançois

0

Ash vs Evil Dead

Ash vs Evil Dead Steven Lefrançois

Summary: Devrait plaire aux fans de la première heure, mais aussi à la nouvelle génération

4

GROOVY


User Rating: 0 (0 votes)

Trente ans après avoir affronté les Deadites, le sympathique idiot Ash doit retrouver le héros à l’intérieur de lui-même pour sauver à nouveau le monde des créatures démoniaques qui l’envahissent. Pour ce faire, l’homme à la main-scie mécanique et à la carabine sera accompagné cette fois-ci de deux collègues de travail, Pablo et Kelly.

Autant j’étais un peu sceptique au départ, il faut avouer que la transition de la trilogie culte de Sam Raimi vers le monde de la télévision fonctionne très bien. La série opte pour une atmosphère très « rock’n’roll », où l’humour de Army of Darkness et le gore de Evil Dead 2 sont omniprésents. Il y a évidemment plusieurs clins d’œil qui vont plaire aux fans de la trilogie, mais la série réussi aussi à se forger sa propre identité sans sombrer dans le copier-coller. Par contre, la série n’est pas exempte de défauts: l’absence de Raimi derrière la caméra se fait ressentir, la courte durée des épisodes (25 min) nuit au développement de certains personnages et il y a au moins 3 épisodes sur 10 qui sont très moyens. Malgré tout, je recommande fortement Ash vs Evil Dead qui devrait plaire aux fans de la première heure, mais aussi à la nouvelle génération. GROOVY !

Cliquez ici pour acheter sur Amazon


Steven souffre d’une maladie très grave: La cinéphilie. Il a ressenti les premiers symptômes vers l’âge de 4 ans devant le film Child’s Play. C’est ensuite devant Evil Dead qu’il a compris la gravité de la situation. Après plusieurs années, il a fini par accepter mon sort et il a acheté au dessus de 6000 médicaments : A Nightmare On Elm Street , The Texas Chainsaw Massacre , Halloween etc…
C’est simple, il adore sa maladie et c’est avec fierté qu’il va mourir avec elle.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,


À propos de l'auteur

Steven souffre d’une maladie très grave: La cinéphilie. Il a ressenti les premiers symptômes vers l’âge de 4 ans devant le film Child’s Play. C’est ensuite devant Evil Dead qu’il a compris la gravité de la situation. Après plusieurs années, il a fini par accepter mon sort et il a acheté au dessus de 6000 médicaments : A Nightmare On Elm Street , The Texas Chainsaw Massacre , Halloween etc…
C’est simple, il adore sa maladie et c’est avec fierté qu’il va mourir avec elle.



Comments are closed.

Retour en haut ↑