Critique

Publié le septembre 19th, 2016 | par Steven Lefrançois

0

Blair Witch (2016)

James et un groupe d’amis décident de s’aventurer dans la forêt de Black Hills dans le Maryland, afin d’élucider les mystères autour de la disparition en 1994 de sa sœur, que beaucoup croient liée à la légende de Blair Witch.

Difficile de ne pas être excité à l’idée d’avoir une suite de Blair Witch par les créateurs de You’re Next et The Guest , surtout quand le titre de départ était The Woods. Après un deuxième volet qui était intéressant sur le fond mais, terriblement mauvais dans l’exécution, Blair Witch est un retour aux sources qui redonne ses lettres de noblesse à la série. On peut facilement reprocher le manque d’audace de la première partie qui s’installe dans une zone de confort et l’abus de jump scares. En même temps , cela renforce l’impact de la deuxième qui n’hésite pas à pousser la mythologie encore plus loin et nous offrir le lot de frissons qu’on est venu chercher. Ce n’est peut-être pas du même calibre que le film original, mais la ride est incroyablement efficace et finit par atteindre son apogée dans les 20 dernières minutes qui sont très « in your face ».

Cliquez ici pour écouter notre critique audio


Steven souffre d’une maladie très grave: La cinéphilie. Il a ressenti les premiers symptômes vers l’âge de 4 ans devant le film Child’s Play. C’est ensuite devant Evil Dead qu’il a compris la gravité de la situation. Après plusieurs années, il a fini par accepter mon sort et il a acheté au dessus de 6000 médicaments : A Nightmare On Elm Street , The Texas Chainsaw Massacre , Halloween etc…
C’est simple, il adore sa maladie et c’est avec fierté qu’il va mourir avec elle.

Tags: , ,


À propos de l'auteur

Steven souffre d’une maladie très grave: La cinéphilie. Il a ressenti les premiers symptômes vers l’âge de 4 ans devant le film Child’s Play. C’est ensuite devant Evil Dead qu'il a compris la gravité de la situation. Après plusieurs années, il a fini par accepter mon sort et il a acheté au dessus de 6000 médicaments : A Nightmare On Elm Street , The Texas Chainsaw Massacre , Halloween etc… C’est simple, il adore sa maladie et c’est avec fierté qu'il va mourir avec elle.



Comments are closed.

Retour en haut ↑