Boobs… Boobs everywhere…

Aujourd’hui, nous discutons de films d’animation. Il est question de Heavy Metal, sorti en 1981, et de When the Wind Blows de 1986. Et il est question également de « boobs ».

Métal hurlant

Heavy Metal est un film inspiré du magazine du même titre. Il comprend plusieurs courtes histoires reliées par une histoire centrale. Le film a été produit par Ivan Reitman (Ghostbusters), et on retrouve parmi la distribution quelques-uns de ses acteurs fétiches qui prêtent leur voix aux personnages, tels que John Candy, Eugene Levy et Harold Ramis.

Steven, Vicky et JF (Seb est absent) discutent de ses qualités, mais également de ses nombreux défauts. En effet, le film a drôlement vieilli mais, au-delà de ça, il opte pour un ton juvénile et de nombreuses scènes de nudité gratuite. Quoi penser de ces scènes aujourd’hui? Nous en jasons.

Quand souffle le vent

When the Wind Blows est un film inspiré du roman graphique de Raymond Briggs. Il raconte l’histoire d’un vieux couple en milieu rural à l’aube d’une attaque nucléaire.

Le film s’inscrit dans une lignée de films des années 80 traitant des retombées d’une bombe nucléaire, tels que Threads, The Day After et Testament.

Nous discutons de ses techniques d’animation (dessins à la main mêlé à du stop-motion). Nous parlons de la (trop grande?) naïveté de ses deux personnages principaux. Nous nous posons également la question: est-ce un film d’horreur?

Musique

Pendant la première pause musicale, nous écoutons I Must Be Dreamin’ de Cheap Trick, tirée de la trame sonore de Heavy Metal. En deuxième partie, nous nous faisons envoûter par la voix de David Bowie qui chante la chanson-titre de When the Wind Blows.

Et vous?

Quelle est votre opinion à propos de ces films? Laissez-nous vos commentaires sur notre page Facebook. Discutez de l’épisode, de nos opinions, de votre accord ou désaccord avec nous.

Et on se revoit dans deux semaines avec deux autres films!

Comments have been closed.
Wordpress © 2016