Critique

Publié le août 22nd, 2016 | par Steven Lefrançois

0

Green Room

Green Room Steven Lefrançois

Summary: Le meilleur survival des 10 dernières années!

5

Incroyable


User Rating: 0 (0 votes)

Au terme d’une tournée désastreuse, le groupe de punk rock The Ain’t Rights accepte au pied levé de donner un dernier concert au fin fond de l’Oregon… pour finalement se retrouver à la merci d’un gang de skinheads particulièrement violents.

Green Room est tout simplement le meilleur survival des 10 dernières années! Comme avec Blue Ruin, Jeremy Saulnier s’amuse avec les codes du genre pour constamment surprendre le spectateur et ainsi offrir une tension omniprésente. Rarement on aura vu des personnages dans un film d’horreur prendre des décisions intelligentes dans des situations qui sont tout aussi crédibles. L’attachement qu’on a envers les personnages ne fait qu’amplifier l’impact de la violence qui est sec, crue et pas loin du choquant. Jeremy Saulnier est définitivement la nouvelle coqueluche à surveiller de très près.

Cliquez ici pour acheter sur Amazon


Steven souffre d’une maladie très grave: La cinéphilie. Il a ressenti les premiers symptômes vers l’âge de 4 ans devant le film Child’s Play. C’est ensuite devant Evil Dead qu’il a compris la gravité de la situation. Après plusieurs années, il a fini par accepter mon sort et il a acheté au dessus de 6000 médicaments : A Nightmare On Elm Street , The Texas Chainsaw Massacre , Halloween etc…
C’est simple, il adore sa maladie et c’est avec fierté qu’il va mourir avec elle.

Tags: , ,


À propos de l'auteur

Steven souffre d’une maladie très grave: La cinéphilie. Il a ressenti les premiers symptômes vers l’âge de 4 ans devant le film Child’s Play. C’est ensuite devant Evil Dead qu’il a compris la gravité de la situation. Après plusieurs années, il a fini par accepter mon sort et il a acheté au dessus de 6000 médicaments : A Nightmare On Elm Street , The Texas Chainsaw Massacre , Halloween etc…
C’est simple, il adore sa maladie et c’est avec fierté qu’il va mourir avec elle.



Comments are closed.

Retour en haut ↑