Critique insidieux

Publié le janvier 19th, 2018 | par Maxime Desgagné

0

Insidious: The Last Key

Insidious: The Last Key Maxime Desgagné

Summary: Un film moyen dans une franchise en déclin.

3


User Rating: 0 (0 votes)

Insidieux : la dernière clé est la quatrième entrée de la franchise. Leigh Whannell est de retour pour le scénario, mais pas sur le siège du réalisateur, passant le flambeau à Adam Robitel. La franchise, qui est selon moi en déclin, n’a cependant toujours pas de film terriblement mauvais. La dernière clé n’est pas encore ce film, mais j’espère qu’il s’agit du dernier.

Ce plus récent film porte sur l’origine du personnage d’Elise Rainier (Lin Shaye), la voyante. Celle-ci est toujours accompagnée de ses deux acolytes, Specs (Leigh Whannell) et Tucker (Angus Sampson). Elise et sa bande doivent retourner dans la maison où elle a grandi. Elle est réticente à l’idée d’y retourner, car elle y a vécu un traumatisme : le mystérieux meurtre de sa mère (Tessa Ferrer). C’est aussi là qu’elle et son frère Christian (Pierce Pope, interprété dans les scènes au présent par Bruce Davison) se sont fait battre par leur père Gerald (Josh Stewart). Christian a maintenant deux filles, Melissa Rainier (Spencer Locke) et Imogen Rainier (Caitlin Gerard), qui pourraient être en danger même si elles ne vivent pas dans cette vieille maison.

Lin Shaye est encore convaincante comme médium au passé chargé. Leigh et Angus jouent le rôle des « comic relief », ce qui fonctionne une fois sur deux. Il y a une petite romance avec le personnage de Leigh qui n’a, par contre, pas vraiment été bien construite. Il ne fait pas un très bon travail à nous vendre cette romance. Spencer Locke et Caitlin Gerard sont sincèrement les acteurs plus faibles. Je n’ai vraiment pas aimé leur jeu. Aucune chimie, aucune nuance, bref, pas grand-chose. Mon coup de cœur va à Josh Stewart. Je crois que j’avais plus peur de son personnage que des monstres du film.

Pour la réalisation, rien de spécial. Adam Robitel n’a pas réalisé beaucoup de films et donc n’a pas beaucoup d’expérience, et il n’y a rien de vraiment unique dans sa vision. La musique est de Joseph Bishara. Il est difficile de croire qu’il s’agit du même compositeur derrière la musique de La Conjuration. C’est dans ces cas-là que l’on s’aperçoit de l’importance d’un bon réalisateur. James Wan a dû davantage le superviser qu’Adam Robitel. Il est important d’avoir une bonne musique dans un film d’horreur. Pensons, par exemple, à la musique légendaire d’Halloween de John Carpenter. Celle d’Insidieux m’a aussi marquée, mais, malheureusement, pas dans le bon sens

Le scénario, quant à lui, est plein de bonnes idées, mais également plein de clichés. Ma plus grande déception est que la leçon principale que l’histoire essaie de passer est complètement renversée dans les derniers moments du film. Celui-ci est aussi un peu trop chargé, il essaie de trop en faire et on se retrouve avec des idées mal développées

En conclusion Insidieux : la dernière clé est un film qui va vous donner quelques bonnes petites frayeurs, mais il est, en fin de compte, peu mémorable. Il n’y a rien de vraiment spécial. Il n’y a pas de vraiment mauvais moment, mais aucun vraiment bon moment. Si vous avez aimé les autres films de la série, vous allez aussi aimer celui-ci. Si vous ne les avez pas aimés, il ne sera pas l’exception.

Je me décrirais plus comme un passionné de films que spécifiquement films d’horreur, même si le genre a toujours été dans mes favoris. Depuis mon très jeune âge je suis fasciné par ce médium. Je suis aussi quelqu’un qui, non seulement se fait une opinion rapidement, mais aussi qui aime la partager. J’aime décortiquer les films sous tous leurs aspects : « scénario, direction, cinématographie, édition, musique, etc. ». Je suis fasciné par le processus de création et le procédé artistique derrière les films. Rejoindre l’équipe d’Horreur Gamer est une opportunité pour moi d’exprimer ces opinions et, j’espère, de lancer des discutions pertinentes.

Tags: , , , , , , , ,


À propos de l'auteur

Je me décrirais plus comme un passionné de films que spécifiquement films d'horreur, même si le genre a toujours été dans mes favoris. Depuis mon très jeune âge je suis fasciné par ce médium. Je suis aussi quelqu'un qui, non seulement se fait une opinion rapidement, mais aussi qui aime la partager. J'aime décortiquer les films sous tous leurs aspects : "scénario, direction, cinématographie, édition, musique, etc.". Je suis fasciné par le processus de création et le procédé artistique derrière les films. Rejoindre l'équipe d'Horreur Gamer est une opportunité pour moi d'exprimer ces opinions et, j'espère, de lancer des discutions pertinentes.



Comments are closed.

Retour en haut ↑