14192564_10153685896071193_587129691039710530_nJEAN-FRANÇOIS TREMBLAY

JF, c’est un peu comme Vern dans Stand By Me: le petit gros qui ne l’est plus. C’est un peu comme Lucas dans Stranger Things: celui qui remet en doute les actions et paroles des autres. C’est un peu comme Johnny 5 dans Short Circuit: il aime les trivias, et toujours plus d’infos! C’est un peu comme Enid dans Ghost World: il se sent parfois un peu marginal dans ses goûts. Et c’est un peu Harry La Trique de Pump Up The Volume car le JF gêné le devient un peu moins lorsqu’il vous parle au micro, et il adore faire des podcasts!

 


 

STEVEN LEFRANÇOIS11893756_10154406704553306_229498415829498077_o

Salut ! Je me nomme Steven et je souffre d’une maladie très grave: La cinéphilie. J’ai ressenti les premiers symptômes vers l’âge de 4 ans devant le film Child’s Play , un sentiment de joie et de peur incontrôlable m’envahissait devant les agissements de cette poupée démoniaque. C’est ensuite devant Evil Dead que j’ai compris la gravité de la situation , j’ai consulté plusieurs médecins mais la maladie était déjà à un stade trop avancé. Après plusieurs années , j’ai fini par accepter mon sort , j’ai acheté au dessus de 6000 médicaments : A Nightmare On Elm Street , The Texas Chainsaw Massacre , Halloween etc… Cela m’aide beaucoup et je dois avouer que c’est encore plus stable depuis que je suis dans le groupe de Horreur Gamer qui m’accepte comme je suis et sans me juger.
C’est simple , j’adore ma maladie et c’est avec fierté que je vais mourir avec elle.

 


 

podcast all-star2SÉBASTIEN BOUCHARD

Sébastien c’est le genre de fan d’horreur qui a pris du temps avant de s’assumer.  Beaucoup trop occupé à l’époque à faire du théâtre, sortir au karaoké ou jouer à des jeux vidéos, ce n’est que depuis 7 ans qu’il embrasse vraiment sa passion.  Dans le podcast depuis l’épisode 13, à l’époque où Pierre était encore l’animateur, il a pris la relève lors du départ de ce dernier.  Il entend bien faire durer ce show qui lui tient à coeur et qui lui permet non seulement de partager sa passion du cinéma d’horreur.  Il adore l’équipe d’Horreur Gamer et ne la changerait pour rien au monde.

 


VICKY LANGLOIS14159863_10154781174988352_2034683471_n

J’ai mis du gras partout sur mon écran résume bien qui je suis. Collaboratrice pour Horreur Gamer depuis environ octobre 2014 (le mois de l’horreur, que voulez-vous, on ne peut pas le négliger), j’aime démocratiser le cinéma. Un film, c’est un film. C’est un divertissement, un fond sonore pour avancer ses travaux, une pause bien méritée dans une journée (oui, j’écoute des films dans le bain). L’horreur, c’est un défouloir. Un genre qui se permet tout, le bon comme le mauvais. L’horreur permet de mettre en scène des enfants méchants ou des dindons plus-que-sauvage. Démarrer un film d’horreur, c’est dire à l’univers : j’ai envie que tu me bouscules. J’ai envie que tu remettes en question mes valeurs et mes interdits. J’ai envie de connaître mes limites. Horreur Gamer pousse toutes sortes de limites, même celle de la patience.