Critique

Publié le septembre 1st, 2016 | par Jean-François Tremblay

0

Phantom Of The Theatre

Phantom Of The Theatre Jean-François Tremblay

Summary: Le fan d'horreur "hardcore" devrait passer son chemin, mais pour quelque chose de léger, qui rend hommage au cinéma du passé, c'est recommandé.

3.5

Recommandé


User Rating: 0 (0 votes)

Dans la Chine des années 30, un jeune réalisateur décide de tourner son film dans un vieux théâtre où plusieurs personnes sont décédées quelques années auparavant. Également, un étrange et dangereux personnage rôde dans les coulisses du théâtre. Plusieurs meurtres viendront perturber le tournage du film, et de douloureux secrets de famille seront révélés.

À noter que j’ai vu ce film au FFM, sans la moindre piste de sous-titres (ni en anglais ou en français). Mais la simplicité du récit rend le film facile à suivre, alors je n’ai perdu que les fines subtilités. La direction artistique sur ce film est absolument époustouflante. Les décors, les costumes, les maquillages, les couleurs – c’est un festin pour les yeux. Les acteurs sont corrects, et le scénario est assez divertissant, quoiqu’il n’offre aucune surprise à l’amateur d’horreur aguerri. Les effets spéciaux à l’ordinateur par contre sont souvent très laids. Le fan d’horreur « hardcore » devrait passer son chemin, mais pour quelque chose de léger, qui rend hommage au cinéma du passé, c’est recommandé.

Cliquez ici pour acheter sur Amazon


JF, c’est un peu comme Vern dans Stand By Me: le petit gros qui ne l’est plus. C’est un peu comme Lucas dans Stranger Things: celui qui remet en doute les actions et paroles des autres. C’est un peu comme Johnny 5 dans Short Circuit: il aime les trivias, et toujours plus d’infos! C’est un peu comme Enid dans Ghost World: il se sent parfois un peu marginal dans ses goûts. Et c’est un peu Harry La Trique de Pump Up The Volume car le JF gêné le devient un peu moins lorsqu’il vous parle au micro, et il adore faire des podcasts!

Tags: , , , , ,


À propos de l'auteur

JF, c’est un peu comme Vern dans Stand By Me: le petit gros qui ne l’est plus. C’est un peu comme Lucas dans Stranger Things: celui qui remet en doute les actions et paroles des autres. C’est un peu comme Johnny 5 dans Short Circuit: il aime les trivias, et toujours plus d’infos! C’est un peu comme Enid dans Ghost World: il se sent parfois un peu marginal dans ses goûts. Et c’est un peu Harry La Trique de Pump Up The Volume car le JF gêné le devient un peu moins lorsqu’il vous parle au micro, et il adore faire des podcasts!



Comments are closed.

Retour en haut ↑