Critique

Publié le octobre 19th, 2016 | par Jean-François Tremblay

0

Society

Society Jean-François Tremblay

Summary: La distribution laisse à désirer (peu d'entre eux arrivent à nous faire ressentir quoi que ce soit), mais le film n'est pas ennuyant, ça passe vite et c'est l'fun.

3

Correct


User Rating: 0 (0 votes)

Le jeune Bill Whitney vit avec ses parents et sa soeur dans les beaux quartiers de Beverly Hills. Mais depuis un certain temps, il suit une thérapie car ses nuits sont peuplées par d’horribles cauchemars poisseux et dérangeants. Paranoïaque, il commence à croire que sa famille n’est pas ce qu’elle semble être…

Dans son premier film en tant que réalisateur, Brian Yuzna (Bride Of Re-animator, Dentist) nous propose une oeuvre déroutante, une critique de la société et de l’emprise des riches sur les plus démunis. Avec l’aide des effets spéciaux de Screaming Mad George, Yuzna crée un film mémorable au niveau visuel. La distribution laisse à désirer (peu d’entre eux arrivent à nous faire ressentir quoi que ce soit), mais le film n’est pas ennuyant, ça passe vite et c’est l’fun. Malgré cela, je n’ai pas envie de lui donner une note plus haute. C’est correct, il faut le voir au moins une fois, mais ça pourrait être meilleur si la critique de société était plus étoffée, si le film mettait moins l’emphase sur le côté « choc » (c’est tout ce dont les gens retiennent du film après tout… alors que le film pourrait nous donner tellement plus au niveau du récit), et si ses acteurs étaient meilleurs.

Society Trailer

JF, c’est un peu comme Vern dans Stand By Me: le petit gros qui ne l’est plus. C’est un peu comme Lucas dans Stranger Things: celui qui remet en doute les actions et paroles des autres. C’est un peu comme Johnny 5 dans Short Circuit: il aime les trivias, et toujours plus d’infos! C’est un peu comme Enid dans Ghost World: il se sent parfois un peu marginal dans ses goûts. Et c’est un peu Harry La Trique de Pump Up The Volume car le JF gêné le devient un peu moins lorsqu’il vous parle au micro, et il adore faire des podcasts!

Tags: , , , , , ,


À propos de l'auteur

JF, c’est un peu comme Vern dans Stand By Me: le petit gros qui ne l’est plus. C’est un peu comme Lucas dans Stranger Things: celui qui remet en doute les actions et paroles des autres. C’est un peu comme Johnny 5 dans Short Circuit: il aime les trivias, et toujours plus d’infos! C’est un peu comme Enid dans Ghost World: il se sent parfois un peu marginal dans ses goûts. Et c’est un peu Harry La Trique de Pump Up The Volume car le JF gêné le devient un peu moins lorsqu’il vous parle au micro, et il adore faire des podcasts!



Comments are closed.

Retour en haut ↑