Critique

Publié le septembre 23rd, 2016 | par Jean-François Tremblay

0

The Cabinet of Dr. Caligari

The Cabinet of Dr. Caligari Jean-François Tremblay

Summary: Il faut le voir une fois dans sa vie. Mais une fois sera suffisante dans mon cas.

2.5

Déception


User Rating: 0 (0 votes)

Une homme raconte l’histoire d’un docteur mystérieux venu s’installer dans une petite ville pour y présenter un numéro mettant en vedette son protégé, Cesare le somnambule. Une série de morts suspectes surviennent au même moment, et rapidement le docteur et Cesare sont pointés du doigt.

Je reconnais ses qualités esthétiques et son influence sur de nombreuses oeuvres, mais après en avoir entendu parler toute ma vie, ce film m’a déçu. Rien ne fait peur, le suspense est quasi-inexistant, le récit est ennuyant, et le jeu d’acteur est mélodramatique et exagéré à l’extrême (et ne venez pas me dire que tous les films étaient ainsi à l’époque, car j’ai vu de nombreux films muets plus subtils). Le film n’a pas la portée sociale de Metropolis, le côté effrayant de Nosferatu, la production épique de Die Nibelungen, ou tout simplement le mystère de Der müde Tod. Je le vois pour la première fois à l’âge de 39 ans, et je m’attendais sincèrement à beaucoup mieux. Il faut le voir une fois dans sa vie. Mais une fois sera suffisante dans mon cas.

 


JF, c’est un peu comme Vern dans Stand By Me: le petit gros qui ne l’est plus. C’est un peu comme Lucas dans Stranger Things: celui qui remet en doute les actions et paroles des autres. C’est un peu comme Johnny 5 dans Short Circuit: il aime les trivias, et toujours plus d’infos! C’est un peu comme Enid dans Ghost World: il se sent parfois un peu marginal dans ses goûts. Et c’est un peu Harry La Trique de Pump Up The Volume car le JF gêné le devient un peu moins lorsqu’il vous parle au micro, et il adore faire des podcasts!

Tags: , , , , , ,


À propos de l'auteur

JF, c’est un peu comme Vern dans Stand By Me: le petit gros qui ne l’est plus. C’est un peu comme Lucas dans Stranger Things: celui qui remet en doute les actions et paroles des autres. C’est un peu comme Johnny 5 dans Short Circuit: il aime les trivias, et toujours plus d’infos! C’est un peu comme Enid dans Ghost World: il se sent parfois un peu marginal dans ses goûts. Et c’est un peu Harry La Trique de Pump Up The Volume car le JF gêné le devient un peu moins lorsqu’il vous parle au micro, et il adore faire des podcasts!



Comments are closed.

Retour en haut ↑