Critique winchester

Publié le février 15th, 2018 | par Audrey B.

0

Winchester

Winchester Audrey B.

Summary: Winchester ne réussit pas à être aussi horrifique que l’histoire dont il est inspiré.

1/5

Un film prometteur qui tombe à plat


User Rating: 0 (0 votes)

San Francisco, printemps 1906. Sarah Winchester, héritière de la Winchester Repeating Arms Company, pleure encore la mort de son mari William et de son bébé Annie, décédés prématurément il y a des années. Persuadée par un voyant que la perte de sa famille a été causée par les victimes des armes fabriquées par son entreprise, elle dédie sa vie à essayer d’apaiser ces esprits. Pour ce faire, elle utilise sa fortune pour bâtir une maison gigantesque et labyrinthienne, en construction 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Impatientés par ses lubies, les membres du conseil administratif de la Winchester Repeating Arms Company demandent à un psychiatre de se rendre sur place pour évaluer l’état mental de Sarah Winchester.

Inspiré par une histoire vraie (la maison existe encore et est maintenant ouverte au public), le film Winchester avait l’air prometteur : décors et costumes magnifiques, acteurs de renoms comme Helen Mirren et Jason Clarke et une histoire d’origine qui fait froid dans le dos. Malheureusement, les points positifs s’arrêtent là.

À part deux ou trois jump scares au début du film qui ont réussi à arracher des cris aux membres de l’audience, Winchester ne réussit pas à être aussi horrifique que l’histoire dont il est inspiré. Il contient des longueurs, particulièrement vers la fin, et paraît durer beaucoup plus longtemps que ses 99 minutes. Les scènes finales sont particulièrement mièvres et remplies de bons sentiments qui détonnent avec le reste du scénario.

Parmi les œuvres inspirés par la Winchester Mystery House, je vous conseille plutôt Rose Red, la minisérie écrite par Stephen King et sortie en 2002.

Audrey est passionnée d’horreur parce qu’elle n’avait pas le droit d’écouter de films d’épouvante quand elle était petite. Le premier qu’elle a vu est le remake de La maison sur la colline hantée en 1999, son préféré est The Shining et le méchant qui lui fait le plus peur est Michael Myers.

Tags: , , , , , ,


À propos de l'auteur

Audrey est passionnée d'horreur parce qu'elle n'avait pas le droit d'écouter de films d'épouvante quand elle était petite. Le premier qu'elle a vu est le remake de La maison sur la colline hantée en 1999, son préféré est The Shining et le méchant qui lui fait le plus peur est Michael Myers.



Comments are closed.

Retour en haut ↑